Projet CIDEAL-AACID

- Thématique  : Sécurité alimentaire et environnement
- Année de démarrage : 2011
- Année de finalisation : 2012
- Bailleur : CIDEAL-AACID (l’Agence Andalouse pour la Coopération Internationale et le Développement)
- Budget : 166 335 euros
- Zone d’intervention  : Communauté rurale de Djilor/ Département de Foundiougne

Contexte et justification

La communauté rurale de Djilor regorge de potentialités économiques soumises à de nombreuses contraintes. Les organisations de femmes, regroupées au sein de la fédération des associations féminines, disposent d’une mutuelle d’épargne. Elles bénéficient également d’un financement de Séville (ville du sud de l’Espagne, capitale de la province de Séville ) et Andalusia pour exploiter une unité de transformation de céréales et de sirop qui touche 600 femmes et 400 hommes de la localité. Malgré ces initiatives, un défi de taille se pose aux communautés de Djilor : comment intégrer les activités socioéconomiques dans une perspective de durabilité des ressources naturelles ? Plusieurs éléments expliquent cette situation : la carence des compétences à la base ; le taux élevé d’analphabétisme (près de 50%) dans la zone ; le manque de formation technique et d’accès au crédit ; et l’insuffisance de l’équipement utilisé. Autant de facteurs qui, associés au caractère extensif de l’exploitation des ressources naturelles, ont conduit à la dégradation de l’environnement, dans un contexte de forte croissance démographique.

Objectifs :

Ce projet s’inscrit dans les efforts entrepris par le Sénégal et ses différents partenaires pour la mise en œuvre du DSRP 2 et l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) vise à favoriser l’insertion économique des femmes de la communauté rurale de Djilor à travers la mise en place d’activités génératrices de revenus soutenables dans une approche de récupération et de conservation environnementale ; le renforcement des capacités des autorités locales ; et l’élaboration d’un plan de gestion environnementale sur une période de 18 mois.

Activités principales : Pour faciliter l’insertion socio-économique des femmes de Djilor, le projet est structuré autour de cinq (5) Composantes :

- Sensibilisation et Formation des bénéficiaires (conservation, récupération, et utilisation rationnelle des ressources du littoral
- Réhabilitation et récupération des terres dégradées des écosystèmes forestiers côtiers et non forestiers (mangrove)
- Renforcement des capacités économiques des bénéficiaires à travers des activités productives de transformation et de commercialisation de leurs excédents de produits forestiers
- Amélioration des capacités organisationnelles et de gestion des organisations de femmes
- Renforcement des capacités des autorités municipales en matière de gestion des ressources naturelles Résultats attendus : Les résultats suivants sont escomptés :
- La population des 5 villages (Gouden, Mbelane, Keur Cheikhou bamdanare et Djilor) ciblés de la communauté rurale de Djilor est sensibilisée et dispose de connaissances sur l’importance de la préservation de l’environnement.
- Les ressources naturelles dégradées sont réhabilitées et les écosystèmes récupérés.
- Les femmes connaissent les techniques de transformation et disposent de : unités équipées et fonctionnelles, connaissances en marketing et commercialisation de concentrés de jus locaux, formations sur le bon usage et la gestion des fonds de roulement et fonds de crédit.
- Les compétences techniques, managériales et le leadership féminin sont renforcés.
- Les capacités des autorités municipales et locales sont renforcées en gestion des ressources naturelles et un plan de gestion des ressources naturelles impliquant les femmes est élaboré et partagé.

Mediatheque